• Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané
  • Armurerie Jean Ané

La passion du tir

Dernière mise à jour : 25-09-2012

Jean Ané, champion du monde FU 1994

Jean Ané : Champion du mon FU 1994
Jean ANÉ ancien tireur de Haut Niveau a fait parti de l’équipe de France de 1980 à 1998.


     Ses principales disciplines ont été la Fosse Olympique, la Fosse Universelle, et occasionnellement le Double-Trap.

     Dès sa 1ère année de pratique du tir sportif, ses capacités, son esprit de compétition ainsi que ses résultats, lui ont permis de concourir avec les meilleurs et de se surclasser en Sénior 1er catégorie.    
     Jean ANÉ n’a donc connu que 2 catégories : 1 année en Junior, puis tout le reste en Sénior 1.
     Jacques MARY, capitaine des équipes de France, décide donc de l’inclure dans l’équipe de France Junior et de l’engager à une compétition internationale ou les meilleures équipes juniors mondiales étaient représentées. Il remporta cette prestigieuse compétition qui se disputait à SHULL ex Allemagne de l’est avec ses deux coéquipiers Jean-Paul GROS et Christophe GUELPA.
      Cette expérience fut le déclencheur qui lui donna l’envie de continuer pour aller plus loin et plus haut. Jacques VALENTIN armurier à Saint Juéry sensibilisé lui aussi par le talent de Jean ANÉ, décide de le présenter à Robert CASSANELLI fils du fondateur des cartouches TUNET. Avec les cartouches TUNET Jean ANÉ débute une longue carrière sportive.

      Jean ANÉ réalise les minimas Olympiques et gagne sa qualification pour les Jeux Olympiques de Los Angeles de 1984 (198/200 à MOSCOU puis dans la foulée 195/200 à SARRAGOSSE).
      En 1990 il a de nouveau l’opportunité de concourir sur le stand Olympique de Los Angeles à la Coupe du Monde. Il gagne avec un nouveau record de 220/225 et qualifie par la même occasion la France pour les JO de BARCELONE.
      Avec Jean-Paul GROS il participa aux Jeux Méditerranéen d'Athènes en 1991.
1992 année Olympique, fut pour lui une année de transition pendant laquelle il prépara les Championnats de France Double Trap, dont il fut vice-champion derrière Georges GÉRIN.
      La finale du Championnat du Monde de Lima au PÉROU en 1997 fut également pour lui un grand moment.
Jean ANÉ a eu l’occasion de disputer de nombreuses compétitions également en Fosse Universelle.
Dans cette discipline Jean ANÉ devint champion du monde en 1994 à VILLAMOURA au Portugal avec 197/200.

               Patch Club France.


Quelques-uns des résultats de la carrière de Jean ANÉ:

- Or Championnat de France Espoir en 1981: 190/200.
- Or Coupe de France Junior 1981: 141/150.
- Or Coupe d’Europe junior à Antibes en France 1981: 188/200.
- Or Championnat du Monde à Saragosse en Espagne en équipe 1983.
- Bronze individuel championnat du Monde à Saragosse en Espagne 1983: 198/200.
- Argent Grand prix de Moscou 1984: 198/200.
- Minima Olympique Championnat d’Europe à Saragosse en Espagne 1984: 195/200.
- Participation aux JO de Los Angeles 1984.
- Finaliste Grand prix d’Autriche à Vienne 1985: 196/200.
- Or Coupe du Monde Los Angeles 1990: 220/225.
- Or individuel Championnat du Monde 1994 à Vilamoura au Portugal: 197/200.
- Finaliste Championnat du Monde Lima Pérou 1997.

Records personnels :

Tirs officiels :
- 100/100: Fosse Olympique Ligue Midi-Pyrénées.
- 198/200: Fosse Universelle.
- 198/200: Fosse Olympique.
- 220/225: Fosse Olympique.

Tirs non officiels :
- 199/200: Fosse Olympique.

La Fosse Olympique


                                                         

La fosse est située à 15 mètres des 5 postes de tir qu'occuperont tour à tour les 6 tireurs constituant la « planche ».
• 5 groupes de 3 appareils de lancement distribue les plateaux selon des angles différents suivant un schéma réglementaire.
• Il existe dans le règlement international 9 schémas.
• Les angles de réglage des lanceurs sont établis entre 0° et 45˚ droit ou gauche.
• La distance de chute des plateaux est portée à 76 mètres (+ ou - 1 mètre).
• La compétition s"effectue sur 125 plateaux (pour les hommes).
• 75 plateaux (pour les femmes) tirés par séries de 25.
Le tireur déclanche le lanceur par microphone. Il épaule avant l'apparition du plateau. Il peut utiliser 2 cartouches par plateau.

Arme :
Sont autorisés pour la compétition tous les fusils dont le calibre ne dépasse pas le 12 et des cartouches chargées avec 24 grammes de plomb maximum.
A l"issue de la compétition sur 125 ou 75 plateaux, les six meilleurs tireurs reprennent la compétition pour une ultime série de 25 plateaux « flash » mais avec seulement une cartouche dans l’arme pour chaque plateau.
Le résultat de la finale est ajouté au score du match éliminatoire.
(« flash » qui libère une poudre fluorescente lorsqu’il éclate)

Le tir en "Fosse universelle"

Une fosse universelle de Ball Trap comporte 5 appareils de lancement qui sont placés dans une excavation munie d’un toit fixe ou articulé. Les 5 appareils sont disposés en ligne droite sur des supports scellés, rigoureusement alignés et parfaitement de niveau, ils sont numérotés de gauche à droite, de 1 à 5.

Les 5 supports sont placés de telle sorte que les 5 lanceurs étant armés avec un plateau sur le bras de lancement de chacun d’eux, on ait :

une distance horizontale de 1 m minimum et de 1,25 m maximum
entre les centres des 2 plateaux disposés sur les deux appareils voisins,
prêts pour le lancement.

une distance verticale de 0,50 m entre le centre de chaque plateau
pris à la calotte supérieure et la face supérieure du plafond recouvrant la fosse,
étant entendu que cette face du plafond correspond exactement au niveau du pas de tir.


Pas de tir de Ball Trap :
Les pas de tir constitués par des carrés de 1 m x 1 m, sont disposés en ligne droite, parallèlement aux 5 appareils de la fosse. Une distance horizontale de 15 m doit-être mesurée entre la ligne frontale des pas de tir et celle passant par les centres des plateaux en position de lancement sur les appareils. Une marque ou un plateau doivent-être disposés dans l’axe du pas de tir central sur le toit de la fosse (appareil n°3 réglé à O°) ou doit passer exactement par le centre des plateaux perpendiculairement à l’alignement des 5 appareils de lancement.

Les pas de tir sont disposés de sorte à ce qu’il y en ait 2 à gauche et 2 à droite du pas de tir n°3. Ils sont espacés de 2.5 m d’axe en axe, afin de laisser des intervalles de 1,5 m de largeur entre chacun des 5 pas de tir. Chaque pas de tir est équipé d’un support sur lequel les tireurs peuvent poser leurs cartouches.

Pas de tir de Ball Trap en Fosse UniversellePas de tir de Ball Trap en Fosse Universelle
cliquez sur les images pour les agrandir

Plateaux Pour Ball Trap :

Les plateaux doivent avoir un diamètre de 11 cm, une hauteur de 25 à 28,5 mm et un poids compris entre 100 et 110 g. Pour les compétitions, les plateaux doivent être de la même couleur et de la même marque agrée. La situation du terrain et la couleur des plateaux doivent être telles, que ces derniers se détachent visiblement dans la zone de tir, sous des conditions de lumière normale.

Double Trap

Le Double Trap se pratique sur les mêmes postes et installations que la Fosse Olympique. Seuls les appareils du groupe 3 sont utilisés. La distance de chute des plateaux est de 55 mètres.

Les angles sont de 0° pour le plateau central, et de 5° pour celui de droite ou gauche. Il existe 3 schémas différents de doublé.
Les tireurs disposent d’une seule cartouche par plateau;
La compétition se déroule sur 150 plateaux
• Pour les hommes ou 120 plateaux.
• Pour les femmes), par série de 25 ou 20 doublés soit une série par schémas réglementaires.

Les 6 meilleurs tireurs participent à une finale sur plateaux « flash ».
Le résultat de la finale est ajouté au score du match éliminatoire.



OK
Notre site internet utilise des cookies pour réaliser des statistiques de consultations anonymes.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'information sur l'usage des cookies, cliquez ici